Faire une formation à distance réussie en 5 étapes

Les classes connectées ont le vent en poupe depuis quelques mois. Alors, comment faire une formation à distance efficace ? Voici les 5 étapes essentielles à ne pas négliger !

classe-connectée-mode
Suite aux mesures gouvernementales, la plupart des établissements (collèges, lycées, écoles et universités) ont mis en place des dispositifs de classe connectée.

Depuis plus d’un an, le nombre d’écoles ayant recours à la formation à distance s’est multiplié. Collégiens, lycéens et étudiants post-bac ont eu l’occasion de s’y habituer. En effet, au-delà de faciliter le respect des gestes barrières, elle offre une méthode d’apprentissage différente, parfois ludique et interactive. Si tant est que l’on sache la maîtriser ! Car oui, à distance, il peut être difficile pour les étudiants de se concentrer et de mémoriser. Ainsi, de nombreux outils et méthodes sont aujourd’hui à notre disposition pour nous aider à améliorer et dynamiser nos cours en distanciel. Découvrons ensemble les 5 étapes primordiales pour une formation à distance réussie.

Étape n°1 : Définir les supports pour faire votre formation à distance

Pour commencer, et avant même d’établir la trame de votre classe connectée, posez-vous la question suivante. De quelle manière vais-je pouvoir capter l’attention de mon audience et la garder le plus longtemps possible ? Car vous aurez beau avoir le cours le plus intéressant du monde, il sera très difficile de maintenir la concentration de vos étudiants sans des supports visuellement et intellectuellement stimulants. Notre conseil ? Variez les plaisirs ! Vous pouvez utiliser un diaporama comme fil rouge et le compléter avec photos, vidéos et illustrations. Nous vous conseillons de ne noter que les points clés sur vos diaporamas. En effet, les étudiants auront davantage tendance à être attentifs à ce que vous dites si tout n’est pas déjà écrit sous leurs yeux. 

Étape n°2 : Prévenir les participants à la formation à l’avance

Ce conseil peut vous sembler bateau… Mais il n’en est rien ! Avoir un cours riche et captivant ne vous servira pas à grand-chose si vos participants ne sont pas prévenus à l’avance. En plus, vous risquez de perdre du temps inutilement. Pour cela, nous vous conseillons vivement d’envoyer un mail contenant le lien de la classe connectée aux participants au moins 24h à l’avance ou de le publier sur la plateforme de votre établissement (Moodle, Teams…). Si vous avez tendance à zapper facilement cette étape, n’hésitez pas à ajouter dès à présent des rappels dans votre agenda. 

faire-formation-a-distance-prévenir-participants
Prévenir vos étudiants suffisamment à l’avance vous permettre d’éviter autant que possible retards et problèmes techniques.

Étape n°3 : Définir les règles de la classe en distanciel, même en visio !

Ensuite, une fois la classe connectée préparée et les participants arrivés, il est primordial d’établir quelques règles. Ce conseil est particulièrement à suivre si votre audience est de taille conséquente… Par exemple, vous pouvez demander à vos étudiants de poser leurs questions à la fin du cours ou via le tchat. Les plateformes de visioconférence conférences sont bien faites et permettent aux participants de lever la main virtuellement : profitez de ces modules pour optimiser le temps de parole de chacun !

En outre, vous pouvez également décider de planifier à l’avance quelques questions en début de chaque cours, pour recontextualiser la leçon du jour – pensez juste à prévenir vos étudiants à l’avance.

Étape n°4 : Faire une formation à distance ne signifie pas négliger les pauses…

Vous l’avez sûrement constaté par vous-même : conserver l’attention d’un auditoire qui passe sa journée devant un écran peut s’avérer un véritable parcours du combattant. Gardez en tête que vous n’êtes probablement pas le seul enseignant à donner un cours aujourd’hui et n’hésitez donc pas à proposer de courtes pauses toutes les demi-heures, par exemple. En effet, de récentes études ont démontré que la capacité d’attention d’un être humain peut durer de 45 minutes à une heure – d’où l’importance de faire preuve d’indulgence et de patience !

Étape n°5 : Interagir avec ses étudiant·es !

Comme lors d’une classe en présentiel, il est important de ne pas se contenter d’une récitation de cours. Faire participer les étudiants permettra une meilleure concentration et une ambiance plus agréable. Ainsi, pourquoi ne pas commencer par un onboarding digital ou un petit ice-breaker virtuel ? Le concept est très simple : accordez 5 à 10 minutes en début de cours pour accueillir et stimuler l’attention des participants. De nombreux sites répertorient des idées d’ice-breaker – ou “brise-glace”. Vous trouverez forcément chaussure à votre pied !

Tout au long de la classe connectée, pensez à interagir avec les participants, en leur demandant leurs avis. Vous pouvez proposer de petits exercices à faire en groupes, par exemple. Petit conseil : n’hésitez pas à créer à l’avance des quizz sur Menti ou Kahoot. Ceux-ci permettent à la fois aux apprenants de tester les connaissances acquises lors de votre classe connectée. Bonus supplémentaire : votre séance sera dynamisée et la concentration de vos étudiants améliorée.

Et si vous souhaitez une expérience réellement interactive grâce à une solution clé-en-main, vous pouvez découvrir le dispositif simple et intuitif du Village AV Prod (et nous contacter pour un essai gratuit) !

L’EFAP (Lille) a fait appel au Village AV Prod pour améliorer leurs classes connectées.
Résultat : plus de 40 classes équipées d’un dispositif simple et efficace en moins de 2 mois !

Étape bonus : Demandez un feedback aux participants pour améliorer vos formations à distance

Rome ne s’est pas faite en un jour… Il en va de même pour vos classes connectées ! Prenez le temps de demander un retour sur l’expérience de vos étudiants, en créant de courts formulaires, par exemple. Cela vous permettra d’ajuster la durée, le format et le contenu de vos cours pour la prochaine fois. 

Ces quelques étapes permettent de bien débuter dans la formation à distance. Cependant, la liste n’est pas exhaustive ! De nombreuses autres stratégies et outils vous aideront à gagner de l’assurance au fil du temps. Et vous, quelles sont vos astuces au quotidien ?